Le guide pour rapatrier son salaire et envoyer son argent depuis la Suisse au meilleur taux de change


Rédigé pour vous par les experts de Monito

Comment choisir la solution de rapatriement de salaire, d’envoi d’argent, de conversion de CHF en EUR entre la Suisse et la France qui vous garantit le meilleur taux de change ? Découvrez tous les secrets des banques, bureaux de changes, services spécialisés pour vous permettre d’obtenir le meilleur taux de change et d'économiser jusqu'à 500-1000 EUR par an.

Que vous soyez en train de commencer votre premier travail en Suisse ou bien que vous soyez frontalier de longue date, vous rapatriez sûrement votre salaire en francs suisse à la fin du mois, ou bien vous envoyez simplement une partie de vos économies en France. Si vous l’avez déjà fait, êtes-vous sûr que vous utilisez la meilleure solution ? Et si c’est votre première fois, comment choisir cette solution ? L’objectif de ce guide est de vous livrer les secrets des banques et des bureaux de changes, et de vous donner des astuces qui vous permettront de mieux comprendre le coût réel de ce rapatriement et comment en réduire les frais.

Chaque mois, près de 300 000 frontaliers sont payés en francs suisses et doivent rapatrier leur salaire. Et ce rapatriement a un coût qui peut représenter jusqu’à 2% du salaire total. Aujourd’hui, malgré une multitude d’offres bancaires et de services, il est difficile de trouver la meilleure solution de rapatriement. Trois facteurs rendent cette recherche complexe. Premièrement, il y a une multitude d’acteurs sur ce marché entre les banques suisses et françaises, les opérateurs spécialisés, les bureaux de changes et les services en ligne. Deuxièmement, ces acteurs ne sont pas toujours transparents. Malgré des messages publicitaires alléchants, il est parfois difficile d’évaluer le coût réel du rapatriement et les frais cachés. Enfin, même si vous arrivez à évaluer ces coûts, c’est un travail extrêmement laborieux que de comparer toutes les solutions individuellement. Dans ce guide, nous répondons à trois questions :

  • Quelles sont les solutions de rapatriement de salaire et d'envoi d'argent à l'étranger ?
  • Comment évaluer les coûts pour chaque solution ?
  • Comment choisir sa solution facilement ?

Monito compare depuis plusieurs années le coût des transferts d’argent à l’étranger entre les différents acteurs. Tous les jours, nous estimons combien coûtent l’échange de devises et le rapatriement de salaire pour des milliers de frontaliers. Les chiffres communiqués datent du 28 juillet 2016, mais vous pouvez retrouver des données actualisées sur notre comparateur.

Vous souhaitez avoir directement la réponse à ses questions sans avoir lu l’intégralité du guide?

Sautez directement à notre conclusion

INTRODUCTION

Le coût réel du rapatriement de salaire et des envois d’argent à l'étranger


Nous recensons aujourd’hui au moins cinq méthodes de rapatriement de salaire. Avant de les analyser chacune en détail, il est important de clarifier quelques concepts importants. Premièrement, une banque ou un opérateur de transfert ne convertira jamais vos francs gratuitement. Une banque ne rapatriera jamais votre argent sans prendre sa part, ce n’est pas un acte “bénévole”. Néanmoins, vous trouverez une multitude d’établissements financiers avec les messages suivants :

- Opération de rapatriement gratuite
- Virement en France sans frais
- Sans commission

Sans être mensongers, ces messages induisent en erreur des milliers de frontaliers car ils ne mentionnent pas les frais cachés comme la marge sur le taux de change. Lorsque l’on envoie de l’argent a l'étranger, il y a trois facteurs à prendre en compte :

  • Le taux de change interbancaire parfois appelé “taux officiel”, c’est le taux auquel les banques s'échangent des devises entre elles et il sert de taux de référence
  • La marge sur le taux de change - la différence entre le taux de change interbancaire et le taux proposé au client
  • Les frais de transferts ou de change - ce sont les frais fixes ou variables et parfois des commissions

Les frais des transferts sont presque toujours communiqués officiellement par les banques et autres opérateurs. Pour ce qui est de la marge sur le taux de change, une majorité des établissements ne communiquent malheureusement pas de manière transparente la marge réalisée sur le taux de change. Ce qui se réalise au détriment des consommateurs qui “payent” sans le savoir des centaines, voir des milliers de CHF/EUR de frais cachés chaque année sans qu’ils en aient conscience. On estime que les frontaliers payent en moyenne 800 à 1000 euros de frais caches par an sans le savoir. Chercher le meilleur taux de change est une manière de comparer les différentes solutions. Mais la solution au meilleur taux de change peut avoir d’autres frais cachés ou indirects. Il est donc important d’évoluer les coûts du rapatriement et de l’envoi d’argent dans leur globalité.

L’objectif de ce panorama n’est donc pas seulement de vous présenter toutes les solutions, mais également de vous révéler lesquelles sont transparentes sur le coût réel du rapatriement de votre salaire, et vous permettre ainsi d’économiser une partie non négligeable de votre salaire. Voici par exemple une comparaison des coûts réels pour certains services.

Dans notre guide et chez Monito nous évaluons toujours les coûts réels, ce qui inclut les frais de transfert et la marge sur le taux de change et donne une vision plus réaliste des services comparés.


CHAPITRE 1

Les banques suisses


Si vous êtes frontalier, il est presque impossible pour vous de ne pas avoir un compte dans une banque suisse. De nombreux employeurs publics obligent par ailleurs leurs employés à avoir un compte salaire en Suisse, de plus vous aurez probablement besoin de francs suisses au quotidien. Malheureusement les banques suisses sont très peu transparentes sur leurs marges sur le taux de changes. Pour un montant de 5000 CHF, on estime les coûts d’envois totaux à plus de 71 CHF avec UBS, soit 1.4% de la somme envoyé. C’est l’une des options au coût le plus élevé, alors que la banque promet sur son site d’effectuer des “paiement transfrontaliers de manière avantageuse”. À ces frais s’ajoute également le coût de maintien de votre compte suisse. Les banques suisses avec les meilleurs taux de changes ne sont pas forcément celles avec les coûts de maintien du compte le plus faible. PostFinance est par exemple l’une des banques suisses avec le meilleur taux pour convertir ses CHF en EUR, mais maintenir un compte frontalier chez PostFinance coûte 180 CHF par an, soit bien plus que maintenir un compte à la Banque Migros qui ne coûte que 60 CHF par an.

Certaines banques ont maintenant une présence des deux côtés de la frontière comme la Banque du Léman (Caisse d’Epargne) et Crédit Agricole, et promettent des taux plus compétitifs ainsi que des services complémentaires à prix réduit. Néanmoins, d'après notre expérience et dans tous les scénarios, envoyer de l’argent en France via une banque basée en Suisse n’est presque jamais l’option de rapatriement la moins chère. Malgré cela, de nombreux frontaliers continuent à envoyer leurs CHF en France via leur banque par simplicité, mais également en raison d’une faible sensibilisation aux frais cachés facturés par leur banque.

Avantages
  • Simplicité d’utilisation en passant par un seul interlocuteur financier en Suisse
  • Certaines banques sont présentes des deux côtés de la frontière
  • Transfert rapide si vous êtes déjà un client de la banque
  • Packs spéciaux pour les frontaliers
Inconvénients
  • Frais de comptes fixes mensuels (souvent plus élevés pour les frontaliers que pour les résidents suisses)
  • Marges sur les taux de changes très élevées et qui varient fortement de banque à banque, l’un des moins bons taux de change
  • Transfert non instantané
Notre recommandation
  • Idéalement, n’utilisez pas votre banque suisse comme solution de rapatriement.
  • Gardez un compte dans une banque suisse pour vos dépenses du quotidien.
  • Privilégier les banques suisses à faible coût de maintenance si vous ne les utilisez pas pour le rapatriement : Migros Banque, BCVS
  • N’utiliser la banque comme solution de rapatriement qui si votre priorité est la simplicité, et dans ce cas privilégier une banque suisse avec un taux
  • compétitif comme Banque Migros ou une banque présente des deux côtés de la frontière.
Banques suisses pour frontaliers

CHAPITRE 2

Les bureaux de changes


Source image : 20 minutes - jcu

Tout le monde connaît le fonctionnement des bureaux de changes. C’est la solution de conversion la plus “traditionnelle”, mais ce ne sera pas forcement la plus bénéfique d’un point de vue financier. L’opérateur B-Sharpe liste six raisons d’éviter les bureaux de changes: risques d’agression, taux moins avantageux, perte de temps, etc. Chaque année, la police Genevoise dénombre de nombreux cas d’agressions, de vols, de pickpockets, ainsi que de braquages près des bureaux de change, et recommande une prudence maximale lorsque l’on s’y rend.

Malgré cela, de nombreux frontaliers continuent à privilégier les bureaux de changes d’après notre étude. L’un des leaders du marché, Change Migros, bénéficie depuis plusieurs années d’un bouche-à-oreille exceptionnel, car ils ont réussi à proposer des taux bien plus bas que ceux des bureaux de changes traditionnels qui ciblent plutôt les touristes. Grâce à cette bonne réputation, des milliers de frontaliers s’agglutinent devant leurs bureaux à la fin de chaque mois. Quand on voit la taille des files d’attente de Change Migros à la fin du mois, il est facile de s’imaginer que leur succès est lié à l'extrême compétitivité de leur taux, mais l’analyse des chiffres nous montre plutôt le contraire. Bien que plus compétitifs que d’autres bureaux de change, convertir 5000 CHF via Change Migros coûtait 54 CHF, soit encore plus cher que ne l'était un rapatriement via le Crédit Agricole des Savoie.

Les bureaux de change gardent néanmoins certains avantages uniques. C’est l’une des seules solutions qui permette un échange instantané de vos francs suisses ce qui peut être utile pour ceux qui souhaitent immédiatement convertir leurs CHF. Enfin, paradoxalement étant donné le risque d’agression, convertir ses francs via un bureau de change a un côté “rassurant” pour ceux qui préfèrent l’argent liquide à des solutions en lignes avec lesquelles ils sont moins familiers.

Avantages
  • Possibilité de convertir ses francs dans la journée
  • Aucune inscription ou compte nécessaire
  • Taux transparent et meilleur que certaines banques
  • Pas besoin de passer par internet
Inconvénients
  • Des files d’attentes sans fin aux bureaux de change avec les meilleurs taux
  • Obligation de se rendre physiquement dans un bureau de change
  • Un taux transparent, mais une marge sur le taux de change qui reste élevée
  • Risques de vols et d’agressions
Notre recommandation
  • N’utiliser les bureaux de change que pour des besoins urgents ou lorsque vous avez absolument besoin d’argent liquide
  • Privilégier les bureaux de change avec les meilleurs taux
  • Utiliser un comparateur comme Monito ou mon-taux.com pour voir le taux du jour et identifier les bureaux à privilégier
Banques suisses pour frontaliers
  • Change Cité
  • Change Coop
  • Change Migros

CHAPITRE 3

Les banques françaises pour frontaliers


On ne compte plus les banques françaises dans les régions frontalières ayant créé des offres et packs dédiés pour les frontaliers : Banque Populaire, CIC, Crédit Mutuel, Société Générale, etc. Ces banques promettent des taux alléchants et de nombreux services complémentaires pour frontaliers tels que la possibilité d’avoir un compte en francs suisses (CHF), le recouvrement automatique (LSV) pour le rapatriement de salaire, et la possibilité de souscrire à un contrat de vente à terme.

En réalité, les banques françaises (et suisses) ont tellement complexifié leurs offres qu’elles rendent la comparaison de leurs services et coûts associés presque impossibles. Les services sont totalement différents, et il est facile de se perde dans cette complexité. La plupart des frontaliers ne choisissent pas seulement leur banque par rapport au coût du rapatriement, mais également par rapport à tous les autres services qu’elles fournissent. Attention donc, car les banques peuvent se servir d’un taux de change compétitif pour réaliser des marges sur d’autres services. Vice versa, les banques peuvent proposer de nombreux services gratuitement, mais réaliser des bénéfices à travers une marge excessive sur le taux de change. Si vous choisissez de rapatrier votre salaire via une banque, voici quelques éléments à prendre en compte.

Le recouvrement direct des banques suisses (LSV)

Certaines banques françaises permettent d’effectuer un prélèvement transfrontalier, appelé LSV, auprès de votre compte suisse. Ceci autorise la banque française de prélever chaque mois un montant en CHF défini à l’avance qui est transféré automatiquement vers un compte CHF en France. Et une fois dans votre compte CHF en France, cette somme peut être convertie directement via sa banque en Euros, ou bien vous pouvez réaliser une vente à terme pour échanger cette somme à un taux fixe déterminé à l’avance.

Contrairement à certains virements internationaux, le LSV est gratuit tant que vous ne convertissez pas vos devises. Et la conversion via sa banque française de ses CHF en EUR est en général plus avantageuse qu’un transfert international des CHF depuis une banque suisse vers un compte en France en EUR.

Si vous pensez passer par votre banque française pour le rapatriement de salaire, pensez à faire une simulation du coût de ce rapatriement dans notre exemple. Nous avons estimé que rapatrier un salaire de 5000 CHF via le Crédit Agricole Des Savoie avait un coût de 41 CHF. Ceci est moins cher que via d’autres solutions, mais pas forcément la solution la plus compétitive.

La vente à terme

Si vous touchez un salaire en CHF et que vous dépensez au quotidien des euros, vous êtes exposé au risque de change. Une dévaluation du CHF pourrait soudainement diminuer votre pouvoir d’achat et augmenter le coût de remboursement d’un crédit souscrit en EUR. Afin de ne pas vous exposer au risque de change, de nombreuses banques vous proposent un contrat de vente à terme en CHF. C’est un contrat qui garantit le taux de change dans le temps pour un montant fixe sur une période limitée, le plus souvent 6 ou 12 mois. Mais comme l’explique Jean Marc Sabet de b-Sharpe, la vente à terme peut être une “vraie fausse bonne idée” pour plusieurs raisons. C’est un service cher avec des frais de marge sur les taux de change qui peuvent s’élever à plus de 900 EUR par an, et encore plus si le franc suisse s’apprécie. De plus, un contrat de vente à terme n’est accepté que pour montant minimum élevé, en général plus de 1000-3000 CHF par mois et peuvent coûter de 55-65 EUR / contrat (sans la marge sur le taux de change). Ce contrat à terme peut parfois inciter à utiliser progressivement d’autres services bancaires.

D’un point de vue rapatriement de salaire, la vente à terme peut sembler être une option rassurante, mais elle se paye extrêmement cher sur la durée. Compte tenu de ces informations, faut-il souscrire à un contrat de vente à terme pour diminuer ses coûts de rapatriement ?

Si vous anticipez une dévaluation importante du franc suisse par rapport à l’euro en raison de facteurs économiques et géopolitiques, alors souscrire à une vente terme peut être une certaine assurance pour vous. Si vous n’anticipez pas de dévaluation du franc suisse dans le court terme, nous ne recommandons pas de souscrire à des contrats de vente à terme.

Dans les cas où vous décideriez néanmoins de souscrire à un contrat de vente à terme, nous vous conseillons de le limiter dans la durée et d’y souscrire sur un montant limité de votre salaire.

Banques pour frontaliers ou banques en ligne

David Talerman évoque dans un article ses conseils pour choisir sa banque quand on est frontalier en Suisse, et recommande de choisir une solution en ligne si l’on cherche l’option la plus économique. Nous partageons en partie sa recommandation.

Si vous optez pour une banque traditionnelle ou banque pour frontaliers (CMUT, Banque Populaire, etc.), vous bénéficiez d’un seul interlocuteur financier et disposez d’un pouvoir de négociation vis-à-vis de votre banque. Mais cela a un coût qui se répercute sur d’autres services surchargés comme la carte de crédit, la marge sur le taux de change, les frais de maintenance de compte, etc. Malgré des promesses de coûts de conversion gratuits, nous avons constaté que toutes les banques que nous avons examiné prélevaient bien une marge sur le taux de change.

D’un autre côté, vous pouvez choisir une banque en ligne qui offre moins de services pour frontaliers (LSV, contrat à terme), mais qui peut être bien plus économique sur les autres services : carte de crédit, coût du crédit, maintenance, etc. C’est bien entendu un choix qui ne dépendra pas seulement du coût du rapatriement du salaire, mais il est important de prendre conscience qu’aujourd’hui un frontalier peut éviter de nombreux frais bancaires souvent inutiles en optant pour une banque en ligne en France, et en utilisant des solutions de rapatriement plus économes et tout aussi efficaces.

Avantages
  • Simplicité - possibilité d’automatiser le rapatriement tous les mois via le LSV ou des virements automatiques
  • Meilleur pouvoir de négociation pour d’autres services vis-à-vis de sa banque
  • Possibilité d’utiliser un contrat de vente à terme comme une assurance sur la variation du taux de change
Inconvénients
  • Frais additionnels à payer à une banque traditionnelle (tenue de compte, cartes de crédit, etc.)
  • Marge sur le taux de change qui n’est pas transparente
  • Coût encore plus élevé sur les contrats de vente à terme
Notre recommandation
  • Comparer le coût du rapatriement de salaire de sa banque à d’autres solutions
  • Privilégier cette solution si :
    • Vous recherchez la simplicité et un seul interlocuteur financier en France
    • Vous voulez sécuriser votre taux de change via une vente à terme
  • Si vous ne rapatriez pas votre salaire via une banque pour frontaliers, considérez une banque en ligne
Banques françaises pour frontaliers Banques en ligne pour frontaliers

CHAPITRE 4

Les opérateurs spécialisés de transfert d’argent en ligne


Il y a quelques années, il aurait été difficile d’imaginer qu’internet faciliterait autant le transfert d’argent à l’étranger. Aujourd’hui, de nombreux acteurs ont créé des services qui bousculent l’industrie et les habitudes des frontaliers. Ces services permettent de transférer de l’argent à l’étranger en utilisant votre compte bancaire dans le pays de départ et dans le pays d’arrivée. Les opérateurs sont simplement des intermédiaires pour faire le change de devises de manière optimale, et on retrouve maintenant une multitude de services spécialisés de transfert d’argent entre la Suisse et la France avec plusieurs spécificités.

Premièrement, ils sont spécialistes du transfert d’argent à l’étranger, ce qui leur permet d’avoir des marges plus faibles que la concurrence, ainsi qu’une plus grande granularité sur les possibilités d’envoi : délai, envoi via une application mobile, taux de change fixes ou variables, etc. De plus, étant entièrement basés sur internet, leurs coûts fixes sont bien plus faibles que ceux des banques et bureaux de changes qui dépensent énormément dans des infrastructures physiques. Enfin, ces services sont dans la plupart des cas transparents sur leurs frais et le taux de change. Alors qu’il est difficile de voir clairement le taux de change d’une banque suisse ou française, ces services n’hésitent pas à comparer leurs taux aux différents acteurs du marché, comme le font souvent des services comme CurrencyFair ou TransferWise.

L’un des avantages de ces opérateurs est qu’il n’y a souvent techniquement pas de transfert d’argent à l’étranger effectué par l'utilisateur. Vous faites un transfert local de votre compte CHF en Suisse vers celui de l’opérateur en Suisse, puis celui-ci transfère vos euros depuis en compte local en prenant une marge très faible. Vous évitez ainsi des transferts bancaires internationaux, souvent bien plus coûteux que les transferts locaux. Dans notre exemple, rapatrier 5000 CHF ne coûtait que 13 CHF via CurrencyFair. C’était la solution la moins chère du marché avec laquelle aucune banque et bureau de change ne pouvait rivaliser, avec un coût total de 0,27% contre 2% pour certaines autres solutions. Il y a néanmoins d’autres facteurs à prendre en compte lorsque l’on passe par un service web.

La sécurité

Vous connaissez votre banque, mais vous ne connaissez peut-être pas au premier abord ces opérateurs spécialisés. Si vous découvrez un nouveau service suite à une recommandation, il y a quelques astuces simples pour n’avoir aucun doute sur la viabilité du service :

  • Assurez-vous que le service utilise un protocole de communication web sécurisé - il suffit de voir le petit verrou électronique près de l’URL du site en question. 
  • Vérifiez que le service est enregistré auprès des autorités financières compétentes de son pays d’origine: la FINMA en Suisse, la FCA en Angleterre, etc - les sites de confiance mettent toujours avant l’institution qui les contrôle. 

Tous les opérateurs présents dans notre comparateur ont été audités par nos experts financiers et respectent ces critères de sécurité à 100%. Et les services recensés sur Monito ont déjà permis à des centaines de milliers d’utilisateurs d’envoyer et de recevoir des milliards de CHF et EUR à l’étranger et sans aucun problème.

L’inscription préalable

Ces services exigent une inscription préalable, tout comme votre banque et bureau de changes vous demande des papiers d’identité. Ces services procèdent également à des vérifications d’identité pour vous protéger et respecter toutes les réglementations. L’inscription et les processus de validations sont en général de plus en plus faciles et rapides, mais il faut toujours les prendre en compte lors de la nouvelle utilisation d’un service. Et il faudra donc patienter quelques heures ou quelques jours pour faire son premier transfert avec un nouveau service.

La comparaison (régulière)

Utilisez un service spécialisé de transfert d’argent, oui, mais lequel ? Comment choisir facilement un service parmi la multitude qui existe ? Il est très facile de se faire recommander un service, mais tout comme vous ne voyagez pas toujours avec la même compagnie aérienne que vos amis, vous devez trouver le service qui vous convient le mieux, et ce ne sera pas forcement le même que celui de votre voisin. De plus, de nouveaux services émergent régulièrement, et le moyen plus simple pour les identifier est de passer par un tiers de confiance comme des médias reconnu, ou bien notre comparateur.

Vous découvrirez qu’il y plusieurs services qui peuvent vous convenir à un moment donné en fonction de plusieurs critères. Par exemple, pour rapatrier 2000 CHF le 26 juillet, le service le moins cher était TransferWise. Par contre pour rapatrier 5000 CHF le 13 juillet, CurrencyFair était la meilleure solution. A chaque changement significatif de salaire ou forte évolution du taux de change, le classement peut évoluer. Il est donc intéressant pour vous de comparer et mettre en concurrence les différents services régulièrement.

Enfin, il est bien plus facile de changer de services d’envoi d’argent en ligne que de changer de banque. Certains services commencent également à proposer des transactions récurrentes automatiques, comme les banques, ce qui permet d’automatiser la démarche de rapatriement tous les mois et de continuer à obtenir des taux plus compétitifs.

Avantages
  • Solution avec le coût total de rapatriement de salaire le plus faible, l’un des meilleurs taux de change
  • Transparence sur la marge sur le taux de change et frais faible
  • Accès à des applications mobiles pour faciliter le transfert d’argent
  • Possibilité de planifier des versements automatiques chez certains prestataires
Inconvénients
  • Besoin de faire une inscription préalable
  • Durée de transfert variable selon l’opérateur
  • Nécessite de garder un compte en banque en Suisse (sauf via les services spécialisés de rapatriement de salaire dans la prochaine section)
Notre recommandation
  • Sur le court terme, c’est la solution la moins chère
  • Comparer et identifier la meilleure solution
  • À chaque changement de salaire ou grande évolution du taux change, comparer de nouveau pour identifier la solution optimale
  • Automatiser le transfert quand l’option est disponible
  • La solution à privilégier en particulier lors l’envoi de sommes conséquentes
Liste des opérateurs spécialisés de transfert d’argent en ligne disponibles entre la Suisse et la France

Pour voir une liste complète voir le comparateur


CHAPITRE 5

Les services spécialisés de rapatriement de salaires et d’envoi d’argent


Certains services de transfert d’argent comme b-Sharpe, CurrencyFair et Telexoo permettent en plus depuis peu de rapatrier le salaire automatiquement. Les coûts sont dans alors la plupart des cas bien plus compétitifs que via une banque. Dans notre exemple, rapatrier 5000 CHF via b-Sharpe ne coûtait que 33 CHF, soit l’une des trois solutions les moins chères du marché.

En plus de pouvoir rapatrier son salaire automatiquement, il est même possible de le faire sans avoir besoin de compte en Suisse sous réserve d’avoir l’approbation des services RH de votre entreprise. Votre salaire est alors versé sur un compte appartenant à b-Sharpe ou Telexoo, qui vous reversera en moins de 48h des Euros sur votre compte français et ce à un taux très compétitif. Ce système permet d’économiser sur le coût du rapatriement et peut également permettre d’éviter les coûts de maintenance d’un compte en Suisse. Vous avez ainsi la liberté de choisir n’importe quelle banque en France comme les banques en lignes qui sont souvent reconnues comme bien moins cher.

Cette solution de se passer d’un compte en Suisse présente de nombreux avantages, mais vous enlève l'accès aux services d’une banque en Suisse : compte d’épargne en CHF, cartes de crédit et débit en CHF. Ce qui ne vous permettra plus de régler facilement vos dépenses CHF au quotidien. Une alternative est de garder un compte en Suisse avec des frais de maintenance faible, et/ou d’utiliser une carte de crédit prépayée internationale comme Revolut ou PayTop pour régler vos dépenses au quotidien. A noter aussi que vu que votre salaire sera automatiquement converti lorsque reçu chez l’intermédiaire, cette méthode de rapatriement ne vous permet pas de choisir quand convertir vos devises (par exemple si vous attendez une évolution positive du taux de change).

Avantages
  • Solution avec le coût total de rapatriement de salaire le plus faible, l’un des meilleurs taux de change
  • Transparence sur la marge sur le taux de change et frais faible
  • Accès à des applications mobiles pour faciliter le transfert d’argent
  • Possibilité de planifier des versements automatiques chez certains prestataires
Inconvénients
  • Certaines solutions peuvent être un peu moins chères dans certains cas
  • Procédure d’inscription et de validation qui peut prendre un peu de temps et qui doit impliquer le service RH de votre entreprise
  • Vous ne choisissez pas le moment auquel vous faites le change de devises
  • Dans le cas d’absence d’un compte suisse :
    • Pas d'épargne en CHF en Suisse
    • Pas de cartes de crédit et/ou débit en CHF
Notre recommandation
  • La meilleure solution si vous n’avez aucune dépense en Suisse et que vous cherchez la facilité
  • Une solution qui reste compétitive même si vous conservez un compte en Suisse
  • Avant de choisir d’automatiser le rapatriement, vérifiez les coûts sur le comparateur
Liste des opérateurs spécialisés de transfert d’argent en ligne disponibles entre la Suisse et la France

CHAPITRE 6

Échanger ses CHF via une place de marché (virtuelle)


Et si vous pouviez vous passer totalement des banques et des bureaux de change pour échanger vos CHF au meilleur taux ?

Cette solution existe en passant simplement via vos proches. Lors de notre étude nous avons constaté que de nombreux frontaliers ont mentionné qu’ils échangent souvent des devises avec des proches qui ont un besoin ponctuel de CHF pour par exemple un voyage en Suisse ou bien un investissement conséquent en Suisse. Cette solution permet d'échanger ses CHF à un taux choisi avec ses proches, mais se heurte à une limite simple qui est que vous ne connaissez pas forcément suffisamment de personnes qui ont ce besoin de manière régulière.

Tout comme Airbnb permet à n’importe quel voyageur de réserver un logement de vacances auprès d’un particulier sans passer par un hôtel, il est aujourd’hui possible d'échanger des devises directement avec une autre personne en passant par une place de marché virtuelle comme celle lancée par CurrencyFair. La MarketPlace de CurrencyFair est une plateforme qui vous met directement en contact avec des personnes prêtes à échanger des EUR contre des CHF, et ce de manière automatique, transparente et sécurisée. Cette approche pair-à-pair (peer-to-peer) signifie que vous définissez vous-même le taux de change que vous cherchez à obtenir auprès d’autres utilisateurs de la plateforme, et s’ils l’acceptent, l’échange de devises se réalisera au taux de change désiré.

La solution MarketPlace de CurrencyFair permet à 10.5% de ses utilisateurs en moyenne d’obtenir un meilleur taux de change que le taux du marché. Ceci lui permet d'être une des solutions de rapatriement les moins chères du marché. C’est une solution excellente, mais l’ensemble du processus et la démarche ne sont pas forcément intuitifs lors de la première l’utilisation. Néanmoins la MarketPlace de CurrencyFair est l’une des meilleures solutions de rapatriement d’un point de vue financier.

Aujourd’hui seul CurrencyFair propose une solution de Marketplace en plus de sa solution plus traditionnelle “QuickTrade”, qui fonctionne elle comme les autres solutions d'opérateurs web spécialisés décrits en Chapitre 4.

Avantages
  • L’une des meilleures solutions d’un point de vue économique, c’est une des seules solutions qui permettent d’obtenir un taux de change meilleur que le taux moyen du marché
  • Possibilité d’automatiser la démarche
Inconvénients
  • Le processus d’utilisation de la MarketPlace CurrencyFair pourrait être plus intuitif et convivial
  • Site web qui n’est pas intégralement traduit en français
Notre recommandation
  • Une solution à tester si l’on cherche la solution la moins chère du marché
  • Une solution qui reste compétitive même si vous conservez un compte en Suisse
  • Une solution à ne pas privilégier si l’on cherche la simplicité et que l’on n’est pas familier avec une approche surprenante pour les néophytes

    CONCLUSION

    Notre recommandation


    Vous l’avez compris: il n’y a pas une seule meilleure solution, celle-ci dépend de vos critères. Cette meilleure solution peut d’ailleurs changer dans le temps. Suite à une promotion, la meilleure solution d’hier ne sera pas nécessairement la meilleure aujourd’hui. Pour choisir il faut donc vous posez les bonnes questions:

    • Quelle est votre priorité entre coût et simplicité ?
    • Quelle est la marge sur le taux de change prélevée par votre solution actuelle ?
    • Avez-vous besoin d’un compte dans une banque suisse ou de services bancaires particuliers ?

    Par rapport à vos réponses nous vous proposons trois stratégies et solutions différentes en fonction de votre profil :

    Scénario 1 - Le statu quo vous plaît

    Vous êtes conservateur dans vos habitudes de transfert d’argent et cherchez la simplicité

    • Dans ce cas vous êtes a priori déjà satisfait par votre solution actuelle quel que soit le coût du rapatriement.
    • Néanmoins, faire une petite simulation sur notre comparateur du coût d’un envoi d’argent vous révélerait les coûts cachés payés via votre solution actuelle, ce qui vous donnera un pouvoir de négociation vis-à-vis de votre banque.
    • Sans bousculer trop vos habitudes, nous vous conseillons :
      • Si vous faites des transferts d’argent depuis une banque Suisse: préférez une banque qui propose un meilleur taux de change comme PostFinance ou Migros Banque.
      • Si vous rapatriez via une banque pour frontaliers: assurez vous d’obtenir un pack frontalier et mettez votre banque en concurrence avec les autres pour tenter de négocier d’autres services gratuits.
      • Si vous rapatriez via les bureaux de change: comparez les taux entre les différents bureaux.

    Scénario 2 –Votre cœur balance :

    Vous aimeriez tester une solution alternative, mais sans trop vous engager

    • Vous êtes conscient des coûts actuels (trop) élevés de votre solution, mais vous ne voulez pas trop bousculer vos habitudes dans l’immédiat.
    • Pourquoi ne pas tester une solution sur le comparateur avec un montant faible et envoyer quelques dizaines d’euros ?
    • Cela vous permettra de tester un service avec un meilleur taux de change et de vérifier qu’il vous convient, puis une fois convaincu vous pouvez commencer à rapatrier tout votre salaire via le même service
    • Vous pouvez même tester plusieurs services en même temps et choisir celui qui vous convient le plus.
    • L’avantage principale des services spécialisés de transfert d’argent est qu’ils ne vous engagent aucunement et vous pouvez les changer à tout moment et/ou revenir à votre solution d’origine.

    Scénario 3 – Vous voulez tourner la page de frais cachés

    Vous saviez déjà que vous perdiez de l’argent, mais ne saviez pas où vous tourner

    • Ce guide n’a fait que confirmer ce que vous saviez déjà par rapport au coût du rapatriement, vous êtes prêt à changer totalement de solutions de rapatriement dès aujourd’hui.
    • Rendez-vous sur le comparateur pour identifier les solutions les plus compétitives et choisir celle qui vous convient le plus.
    • Si vous êtes sûr de ne pas avoir besoin des services complémentaires de votre banque suisse et/ou française, vous pouvez également vous tourner vers une banque à coûts de maintenance faibles en Suisse (BCVS ou Migros) et vers une banque en ligne en France.
    • D’un point de vue rapatriement, les solutions les plus souples, les moins chères et avec le moins de frais cachés sont les opérateurs d’envoi en ligne (par exemple CurrencyFair ou TransferWise) et les services spécialises de rapatriement de salaire (par exemple b-Sharpe ou Telexoo). Il ne vous reste plus qu’a choisir celui avec le meilleur taux de change via le comparateur
    • De plus, si vous passez par une solution de rapatriement automatique vous pouvez également clôturer votre compte en Suisse si vous n’en avez pas besoin et utiliser une carte de crédit internationale comme PayTop (payante) ou Revolut (gratuite)

    Ces scénarios ne répertorient sans doute pas tous les profils de frontaliers, mais ils vous donnent une idée des différentes stratégies et solutions possibles pour diminuer vos frais. Une fois que vous avez les réponses à ces questions, il deviendra facile pour vous de choisir la meilleure des solutions en les comparant. Des milliers de frontaliers ont déjà fait le pas et ont décidé d’arrêter de se servir de leur banques ou des bureaux de changes pour rapatrier leur salaire.

    Le simple fait de changer vos habitudes à partir d’aujourd’hui vous aidera à économiser de 500 à 1000 Euros par an, et bien plus sur le long terme. Alors qu’attendez vous pour au moins essayer ?


    Comparez toutes les options sur notre comparateur

    Ce guide sera régulièrement actualisé par les équipes de Monito. Si vous avez des questions, suggestions, commentaires, n’hésitez pas à les partager dans les commentaires ci-dessous :


    Posez toutes vos questions ou partagez vos commentaires sur ce guide




    Références

    Vous souhaitez aller plus loin ou consultez nos références sur le sujet, voici des liens qui peuvent vous intéresser: